11 janvier 2016

Prise d’otages

Il est des prises d’otages spectaculaires, violentes, sanglantes et nous savons bien maintenant ce qu’il en est. Elles révulsent le cœur. Elles font trembler pour l’autre, celui qui vit par là-bas, ou qui a un ami, une amie qui aurait pu se trouver là-bas. Elles posent mille questions. Pourquoi chez nous ? Comment ont-ils pu haïr le pays où ils sont nés au point de vouloir le meurtrir, faucher en plein vol tant de vies, si diverses, si pleines de promesses et de joies en boutons ? Comment des hommes, des femmes peuvent-ils entrer de... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 décembre 2015

Tous les atomes dans l'air et dans le désert dansent...

"Tous les hommes sont des frères" ce sont les mots de Schiller en 1785 dans son hymne à la joie.1785. Deux cent trente ans plus tard, cette phrase résonne encore, et encore. Elle résonne d’ailleurs depuis les commencements du monde. C’est elle le chant que porte chacune des cellules de l’univers. Et l’écho poignant à cette ardente vision est perçu par ceux qui sont suffisamment consumés pour l’entendre, le cœur saignant, ouvert aux palpitations du monde. Vision magnifiée par celui qui était devenu sourd aux bruits du monde,... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 septembre 2015

Assise sur le trottoir d'à côté

Je suis assise sur le trottoir d’à côté.Je veux boire à la source la beauté,m’enivrer de son éclat si douxla contempler sans fin à genouxIci mes larmes, en coulant,sont devenues purs diamants,ici les chemins sont pavésde joyaux, de perles irisées.Je suis assise sur le trottoir d’à côté.Je veux boire à la source la beauté,m’enivrer de son éclat si doux,la contempler sans fin à genouxIci au ciel dansent des voilesde profond azur, semé d’étoiles.J’entends des voix murmurerdes poèmes au goût de liberté.Je suis assise sur le trottoir d’à... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 septembre 2015

De chair et d'os

Ils sont de chair et d’osEn leurs danses la vieS’est donnée avec joieEt du ventre des femmesLa douceur de l’enfantA embrassé le monde Ils sont de chair et d’osLes pierres de leurs maisonsFument dans la poussièreTout ce qui fut leur vieEst devenu néantIls errent dans les décombres Ils sont de chair et d’osLa peur au masque noirEntortille leur ventreLa faim les entenailleIls scient les branches vivesDe leurs attachements   Ils sont de chair et d’osFragiles enfants d’hommeHumanité jetée sur les flotsSur les rails, sur les... [Lire la suite]
Posté par Une vie de prof à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2015

"Sur les chemins"

Sur les chemins de pierre Ce sont pieds nus qui saignent Les doigts aux doigts s'agrippent Pour avancer plus loin Fuir le sang, les armes, Le coeur baigné de larmes Un pas Un autre encore Fusent les cris de haine Visages en masques grinçants Ils crachent sur le bouc Que le fou leur désigne. Ils ont peur. L'enfant gâté, un jour sera Vieillard gâteux. Sa main se défera une dernière fois. Pour l'ultime voyage, Il sera nu Comme ces vers Pour qui il sera joie. Pour la première fois Il donnera de lui... MC. 17 septembre 2015
Posté par Une vie de prof à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juin 2015

Rouge

  Ce soir, ce jourSont habillés de rouge.       Rouge coquelicots      Rebelles au bord des routes.      Rouge du sang versé      Par le ciel reflété      En écharpes tenaces. Rouge de la hontePour cet état qui traqueLe migrant comme insigneAlors que s'amassentCa et là dans le mondeDes fortunes indignes.        Rouge de la colère       Quand... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 octobre 2014

Désespérance

Au fil des années, j'ai appris à apprivoiser ce temps qui semble vide, celui pendant lequel les élèves ou les étudiants planchent sur leurs copies. Dans ce silence, assez étrange, l'inspiration semble plus facile, comme si leurs efforts à tenter de donner le meilleur d'eux-mêmes créaient un climat propice et fécond pour moi aussi. C'est ainsi qu'il m'est arrivé de contempler les arbres et d'écrire sur l'automne ou bien sur le printemps! Ce matin, j'avais commencé à corriger leurs copies de la veille et j'étais catastrophée de... [Lire la suite]
Posté par Une vie de prof à 13:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,