08 décembre 2015

Folies

L’extrême douleur creuse parfois en l’être un abîme insondable. Sidération devant l’innommable, tant les mots semblent loin pour pouvoir enfermer la douleur. Sidération devant l’incompréhensible, tant l’abomination ne se peut être prise avec soi, comprise donc, de peur d’être souillé, blessé deux fois.Parfois c’est la folie qui devient le seul langage possible pour donner à voir cette douleur, pour lui permettre d’être. Langage pour initiés ou pour cœurs déjà creusés par des douleurs anciennes. Pour les autres, absence. Pour tous,... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 novembre 2015

Le chant du coeur

Un jour, comme les autres. Un jour d’automne, gris et morne. Un jour où tous les souffles sont en suspens.Les échines se courbent. Les visages se crispent.Des mains se tendent pourtant. Des sourires s’esquissent. Des relations se tentent.Cette femme qui promenait son chien, un magnifique dalmatien, alors que je promenais ce petit chien sans race mais au regard si tendre que je garde en ce moment, cette femme m’adresse la parole.A propos des chiens, bien sûr. C’est le sujet central des promeneurs de chien. C’est le sujet prétexte... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 16:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2015

Traversée du miroir

Fleurs d'au delà aux couleurs en miroir.Cette nuit, le miroir s'étire, si mince.Des mains aimées, en caresse, l'effleurent.Le monde, celui d'après, est le nôtre en reflet.Lumière noire d'un univers sans soleil,Les coeurs, frêles lucioles en quête de lumière.Etranges couleurs, miroitements subtilssur l'ombre de leurs nuits.Ils errent. Ils se souviennent de nous avoir aimés.Ils aimeraient tant pouvoir nous retrouver.Le miroir, ce soir, n'est plus noir.Flottent leurs espoirs d'une étreinte de chair,D'un baiser effleuré, d'une caresse... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]