11 novembre 2015

Ne reviens pas, grand-père

Tu es revenu, grand père de ce front de l’opprobre, de ces tranchées visqueuses où sont morts tant de frères.La mèche sur ton front est devenue plus grise.Ton visage s’est barré de deux rides fines.Tu étais maigre et sec.Ta bouche fine, jamais ne laissa passer une plainte ou un regret.La nuit en tes cauchemars, tu sanglotais muet. Tu es revenu, grand-père et tu as su aimer, afin que la vie gagne et repousse l’obscur et le laid côtoyés.Cette terre, de sang gorgée, là-bas, si loin de ton Ardèche, tu t’es mis à la travailler, ici,... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

29 octobre 2015

A petits pas serrés

Elle marche à petits pas serrés ; l’air toujours empressé. Comme si une urgence menaçait. Vite, vite, il faut aller vite.Aller où ? Prendre le bus, se rendre chez le coiffeur ou bien chez le fleuriste dont elle revenait ce matin, un énorme chrysanthème jaune d’or dans les bras.Une bise échangée.Son visage est soucieux, comme toujours. - Comment allez-vous, lui dis-je ? J’avais ouvert la bonde.Elle parle à petits mots serrés. Son visage, son regard n'expriment qu'une énorme plainte. De sa petite voix flûtée, elle... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 octobre 2015

Lignes de vie

  Lignes de vie. Boucles du temps.Je me souviens de cette mèche qui te tombait sur le front et que tu remontais sans cesse.Elle s’est envolée, sans doute un jour de trop grand mistral.Et oui, tu t’es installé dans le grand Sud de la France, là où la terre si rouge épouse à la fois le bleu intense du ciel et le bleu profond de la mer. Là, où l’air est rempli des odeurs de la terre, en un parfum changeant au moindre de nos pas. Là, où, paraît-il, au printemps, les collines s’encolorent de jaune et s’enivrent de cette odeur... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 octobre 2015

Chemins croisés

Je vais.Traversée.Des étendues de terre.Peu de traces de l'homme.Des pins et des bosquets.Ce lieu, quel est son nom? Quelques champs cultivés.De nouveau, le désert.Des collines crayeusesDes chemins de poussièreUn végétal avare.Des gorges encaissées.Un massif de Provence. Un homme marche. Une femme marche.Son dedans est dehors. Son dedans est dehors.Il écoute le chant: ça stridule alentour.Elle écoute elle aussi: une voix intérieureLe dehors est en lui. Elle épouse le mondeIl est le paysage, ce sable où vont ses pas.Elle est cette... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2015

Elle lit

Des bagues à chaque doigt, un foulard chamarré,Le jais de longs cheveux entouré d'un bandeau,Elle a cette beauté des femmes du midi,Le feu tapi en braise au fond de ses yeux sombres L'ombre sur les paupières, du cramoisi aux lèvres.Dehors la brume flotte aux flancs des mamelons.Des soupirs de la terre s'élèvent vers les cieux,Ils pleurent des larmes grises étranges dans ces lieux. Elle lit, Sérieuse et concentréeSon livre, je l'ai luIl y a tant d'années.. Il parle de la femme, celle qui sait en nous,Celle qui, le soir va courir... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 octobre 2015

Pour toi, mon père...

  Accroche à ton cœur un morceau de chiffon rouge Une fleur couleur de sang Si tu veux vraiment que ça change et que ça bouge Lève-toi car il est temps Allons droit devant vers la lumière En levant le poing et en serrant les dents Nous réveillerons la terre entière Et demain, nos matins chanteront Compagnon de colère, compagnon de combat Toi que l'on faisait taire, toi qui ne comptais pas Tu vas pouvoir enfin le porter Le chiffon rouge de la liberté Car le monde sera ce que tu le feras Plein d'amour de justice et de joie ... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2015

La chanteuse, hommage à Amy Winehouse

Amy Winehouse - BEST LIVE - Back To Black Je l’ai vue, incandescente flamme, devenue son. Je l’ai vue, tu me l’as montrée. Je l’ai vue à travers tes yeux et j’ai vu ce que tu as vu, O.Son corps en possession ondulant. Ses bras, ses jambes animés de vie propre. De vie ? De mouvements autonomes, comme si un marionnettiste géant avait perdu la tête.Son visage  presqu’extatique. Dans un au-delà de la vie. Dans une visitation par son art. L’ange de feu de la musique entré en elle à son corps consentant. Allumée par un... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2015

La danseuse

Elle, elle est très belle, jeune, les yeux fort maquillés, la bouche aussi d’ailleurs.Elle est mince, beaucoup d’allure.Un regard rieur. Tout en elle pétille.Elle ne marche pas, elle danse.D’ailleurs, c’est ainsi qu’elle s’est présentée lors de la journée d’accueil: « Je danse, j’ai crée une association, et je la fais vivre, j’organise des évènements, je donne des cours »Son âme damnée la suit partout. Une de ses élèves, inscrite avec elle dans la même formation. C’est elle, en moins souriante.Elle parle haut et fort. Une... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 octobre 2015

Les étangs de Ville d'Avray

Les étangs de Ville d’Avray. Tu ne connaissais pas. Moi qui m’imaginais que ton savoir était encyclopédique. D’autant qu’un film avait immortalisé le lieu.Surprise devant ce plan d’eau paisible et apaisant. Une photo. `Des nénuphars. Enfin leurs feuilles.Des canards en ribambelle. Les familles du dimanche.Les dimanches de Ville d’Avray, jeunes couples avec enfants et retraités avec leurs cannes- comme les canards ?Nous espérions un soleil jouant avec l’or des feuilles. Ce fut un ciel voilé, un de ces cieux d’automne au parfum de... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2015

Un rire incoercible

Lui, il vient des Mureaux.Il passe plus d'une heure à venir au lycée, plus d'une heure à rentrer chez lui.Il est un peu rond. Je veux dire qu'il n'est pas svelte.Il sait déjà beaucoup de choses; plus que certains dans cette promotion. Je veux dire qu'il a des connaissances assez solides sur les sujets que j'aborde dans cette promotion.Mais il n'est pourtant jamais absent.Il s'ennuie un peu. Mais il est là.Et pourtant, il ne sait pas pourquoi il est là.Quand je l'interroge sur ses rêves, il ne sait pas. Il sait seulement qu'en... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,