30 mars 2016

Lettre à un fils

https://www.youtube.com/watch?v=df-eLzao63I Mon fils. Avant de commencer à lire, veux-tu bien cliquer sur le lien au-dessous de la photo? Voilà, c'est Mozart. Tu peux lire maintenant: Quand ton histoire a commencé, tu n’étais pas encore conçu. Ton père et moi venions de tomber en amour.J’étais chez lui en Belgique le 26 avril 1986.Et les radiations sont arrivées jusqu’à Bruxelles puisqu’elles se sont arrêtées aux frontières de la France.Les radiations dis-tu ? Oui, celles de Tchernobyl, la centrale nucléaire qui venait... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mars 2016

Un jour se termine

  Un jour se termine.Des vies aussi.Là-bas, loin, là où le soleil levant se lève justement, mais à regrets.Les épices, les saris rose indien, justement, les étoffes de soie, les longs cheveux de jais et ces regards de feu.Plus près aussi.La faucheuse recrute salement en ce moment pour son sale boulot.Les Parques n’en peuvent plus de manier leurs ciseaux.Sans doute sont-elles bien payées pour ne pas encore avoir décidé de faire grève.Sur les grèves des rivages où dansait comme un fou de joie, Zorba, le libre, sur les grèves,... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mars 2016

Les eaux de mars

Des océans furieux, je garderais l’écume, celle qui s’abandonne aux rochers en longue chevelure, celle qui mousse aux sables des plages solitaires, celle qui s’élance, sans douter, à l’assaut de l’azur en gerbe immaculée. Des sources bien cachées, ce serait le glou glou, ce murmure silencieux de toutes les forêts, ce soupir discret, ce rêve de grand large, cette voix tendre et douce pour le voyageur hésitant. Des étangs, ce serait leurs fonds sombres et noirs qui s’éclairent de lueurs émeraude quand le fils de l’homme attend,... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2016

J'ai rêvé cette nuit...

J’ai rêvé cette nuit d’un grand ciel étoiléEt de voix réunies dans une mélodie. Laisser tomber tristesse et peur,Ces vêtements usés et laidsIls ont  été tachés de sang.Le malheur les a tissés de ses longs doigts griffus.Leur étoffe imprègne jusqu’au parfum de la peau. J’ai rêvé cette nuit d’un grand ciel étoiléEt de voix réunies dans une mélodie. Précieux ces moments hors du tempsOù la nostalgie se fait larmesOù la volonté s’abandonneIl est temps de quitter la caverne et ses ombresEt d’aller au grand jour rencontrer enfin... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2016

Et que la Vie demeure

Là, debout, tes yeux posés sur moi, Un sourire flottait entre nous, léger Nos bouches affamées et nos mains affolées Le temps s’est ouvert avec nos bras Ton odeur, ta chaleur et le grain de ta peau Tes mots murmures, ton souffle Ô ton souffle, ta vie, ton âme Et nos corps en danse Le soleil, les premiers bourgeons Comme autant de promesses. L’été viendra.   MC mars 2016
Posté par Encre mauve à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mars 2016

Césure

https://www.youtube.com/watch?v=Eh5gXsxEIgU Césure. Se déchire le ciel en éclair. Avant. Après. Le sein des ténèbres et la lumière enfouie. Le sommeil est profond, le rêve si tenace. Brûlure. Se déchire la peau au buisson. Avant. Après. Le tout petit enfant s’éveille de son songe Et sourit.   Mars 2016
Posté par Encre mauve à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2016

Rendez-vous manqué

Il m’avait dit, retrouve moi au bout du chemin creux, nous irons dans la plaine assister au coucher du soleil. Il était très sensible à la course des astres. Il savait lire le ciel et placer les constellations. Il observait les phases de la lune à laquelle il reliait secrètement la sexualité des femmes qui l'intriguait depuis sa toute jeune adolescence. La périodicité des rythmes féminins exerçait sur lui une fascination peu commune. Rien ne l'émeuvait plus qu'une toute jeune fille, une promesse de femme ou une femme enceinte, une... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2016

Pourquoi?

L’air s’était rempli d’orLe couchant s’étalait en longues draperiesAu ciel, trois canardsUn frisson de vent fraisLa grande solitude du soir allait commencerDes heures de grand silence dans la lueur blafarde de l’écran allumé.Il regarda le tronc du grand pin s’embraser, derniers feux du soleil Vite une cigarette.S’emplir de feu pour tenir tête au froid de l’obscur rampant, la nuit comme un manteau sur la ville agitée.La lune allait monter vers sa plénitude. Pâques bientôt et sa promesse de lumière.Il ne savait plus.Le château de sable... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2016

L'instant silence

Ce fut un instant silence. Ou bien peut-être deux.Tout semblait suspendu dans l’instant, le temps ramassé sur lui-même comme s’il n’avait jamais existé.De l’écorce des arbres au moindre brin d’herbe, tout était inondé d’une radiance étrange. Chaque endroit de l’espace semblait habité de cette vibration, de cette intensité d’être. Tout était être. Tout était présence. Sans insistance. Et je n’étais plus. J’avais disparu, tout en étant bien là, absorbée par l’étrange spectacle qui s’offrait.Je n'étais plus. Mes pensées s'étaient... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 mars 2016

Femmes de mes lignées

Femmes de mes lignéesAncêtres bien aiméesArdéchoises aux yeux de jaisLyonnaises à l’allure décidée,Je vous ai vues un jourParées de beaux atoursAu bras de votre amourL’épousant pour toujours Femmes de mes lignéesAncêtres bien aiméesJe vous ai vues danserDes rondes endiablées,Votre rire a sonnéRevenant du passé,Votre joie a fuséParfumant les années Femmes de mes lignéesAncêtres bien aiméesSous des draps empesésJe vous ai devinées,Par l’homme pénétrées,De son désir arméEn vos corps désarmés. Femmes de mes lignéesAncêtres bien... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]