04 avril 2018

La liberté des chats

La liberté des chats. Juchée sur une porte, la dernière arrivée contemple le monde. Hauteur de point de vue !Elle est restée là cinq minutes, comme peuvent le faire les chats, sur cette tranche de porte de quatre centimètres de large. Les deux autres, enroulées, laissent passer le temps. L’une est blottie contre moi, je sens sa chaleur irradier comme une chaufferette, l’autre plantée au beau milieu d’un canapé, coussins à gauche, coussins à droite, dort à coussinets fermés.Liberty la bien nommée est ma vigie. Elle est... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2018

L'étoffe

Se laisser porter par le temps qui passe. Ne pas trop remplir son agenda. Ne pas le remplir du tout, c’est encore mieux.Se rendre disponible. Personne n’appelle ? Personne ne vient ?Faire face à cette blessure d’abandon qui attend la moindre occasion pour se rouvrir et saigner. Se regarder en train de s’apitoyer sur sa solitude alors qu’elle a été choisie cette solitude : le temps est passé d’accepter des invitations à dîner, à danser alors qu’elles ne sont pas si tentantes que ça, pour ne pas être seul.e.Parce que... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 avril 2018

Maître ou ne pas maître!

Petite conversation avec ma soeur hilare qui venait d'écouter les actus et d'entendre que quelqu'un organisait des stages- payants bien sûr- pour apprendre aux gens à aller se connecter à des arbres. Il faut dire que ma soeur n'a pas empilé comme moi stage sur stage et qu'elle a encore une fraîcheur que je n'ai plus -même si elle non plus n'est plus une perdrix de l'année :D Adoncques elle me suggérait d'organiser des stages, vu tout ce que je sais faire et comme ce serait payant les gens viendraient. Car en fait, le fait de payer... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2018

Martin

29 ans aujourd'hui! Mon tout petit bonhomme aux cheveux hérissés sur le crâne et au regard interrogatif a grandi. Les cheveux peinent à être disciplinés! et le regard n'a pas changé. Fidèle à lui-même, comme les bons vins, il se bonifie avec l'âge. Que la vie lui soit douce. Heureux anniversaire, Martin
Posté par Encre mauve à 19:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2018

L'homme qui saluait le soleil

  Sortie à pied entre deux ondées, sans plus d'ambitions que de marcher suffisamment longtemps pour prendre l'air, je regardais les arbres et arbustes en floraison, magnolias, forsythias, pommiers du japon, et puis là-haut le ciel bien chargé mais néanmoins encore bleu par endroits avec le soleil encore visible. De loin, je vois un homme sortir de chez lui, se tourner vers l'ouest, s'incliner, les mains jointes comme le font les orientaux puis se diriger vers sa boîte aux lettres. Visage d'extrême-oriental. Je m'approche de... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2018

Jeudi saint, pas d'espèces

Conversation surréaliste à un guichet de la RATP hier. Je voulais payer un carnet de tickets en espèces: moins j'utilise ma carte bancaire et plus je suis contente. L'homme au guichet me dit ah! non, c'est en carte bancaire qu'il faut régler. Moi: je n'aime pas ça, vous ne prenez plus les espèces. Lui: de toutes façons, nous sommes jeudi saint. Alors... Moi: ah ouiiiii, c'est sûr (c'est le jour où les chrétiens se souviennent de la trahison de Judas pour quelques pièces d'argent- d'or? et s'abstiennent de se servir d'argent) Lui:... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2018

L'art de l'icône_5: La joie

  Elle n’arrive pas tout de suite. Elle ne vient pas chaque fois.C’est l’invitée surprise.L’invitée mystère aussi, car la nommer n’est pas simple.Elle m’est familière pourtant, lorsqu’elle arrive, je la reconnais.Est-ce la contemplation des couleurs qui enchante l’âme, l’élaboration lente et patiente des montées en lumière, ou bien encore autre chose, je ne sais.C’est un mélange de joie, de jubilation même qui dilate l’âme. Tout d’un coup, vous le savez : c’est là. Et presque simultanément, à peine la conscience saisie,... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2018

Contrepoint

Jour gris. Gris de pluie. Certains enterrent leurs morts. D'autres vont passer un scanner parce que les marqueurs tumoraux sont mauvais. Gris de honte. Une vieille femme a été assassinée pour son appartenance à une religion. Gris de tristesse. Une jeune femme, nièce d'amis, 25 ans, se bat contre un kyste dont l'enzyme qu'il contient attaque son pancréas. Gris de peur. L'homme se méfie de l'homme, partout sur la terre. Le lycée autogéré de Paris a été attaqué par des militants d'extrême droite. Contre ce gris, en contrepoint, les... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2018

Rencontres au fil de l'eau et de la terre

Petite marche à pied de 3 kilomètres, pour aller chercher deux endives et 500 gr de champignons. On m'a d'abord fait un signe gracieux. Puis j'ai croisé une dame qui cherchait une association qui donne des cours de FLE, ce qui m'a permis de découvrir un centre socio-culturel qui propose des réunions philo, des réunions gâteaux, et les fameux cours de FLE (ça, ça m'intéresse: pas besoin de prendre la voiture pour aller donner de mon temps). Puis j'ai rencontré une autre dame à la caisse qui était venue acheter un paquet de gros sel... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mars 2018

Le destin des autruches

Il y a tant de choses choquantes à partager que j'hésite à le faire, ayant peur de lasser. Et pourtant il faut bien savoir ce qui se passe au beau milieu du silence assourdissant de nos préoccupations, de nos medias, de nos soirées au spectacle, de nos conférences de développement personnel, de rencontres avec des éveillés auto-proclamés, de nos divertissements, de nos projets... Enfin, je crois que ce serait bien que l'on sache pour que l'on s'interroge à des alternatives. Sur le mur d'une amie hier- sur le mur, c'est à dire, sur... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]