20 novembre 2015

L'or pâle

C’est un or pâle au soir qui caresse les feuillesUne douceur frileuseau tronc blanc du bouleauNonchalantes, les fines branches se font lianesEt coulent, onde gracile,dans l’air doré du soir.De gros nuages blancs s’émaillent sur le bleuIl plane comme un voilede tristesse au jardin.Impalpable frisson des arbres sous le vent frais.Leurs troncs nusimpudiques de fragilitéS’étirent par habitude au dessus du tapisde leurs feuilles tombées.Encore un automneCommencé dans la joie qui s’éteint en tristesse.Ou bien en long replivers le... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2015

Les mots

Quand le besoin d’écrire entenaille et s’entortille au cerveauIl vrille la pensée, il se suspend aux mains et taraude le cœur.Le réservoir de mots déborde à longs sanglots et se répand,Source intarissable dans ce désert aride qu’est le monde Où sont les coupes vides, de cristal pur qui les recueilleront ?Où sont ces esprits clairs qui les dérouleront en phrases harmonieuses ? C’est un flot incessant, un tonneau toujours plein percé de mille trous.A la porte des mondes, ils sont là, impatients : ils trépignent de notre... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2015

La vie

Une étoile dans l’obscur du ciel,Cette nuitUn chant d’oiseau dans le clairDu matinDes arbres qui s’étirentAu loinLe rose déposé sur le flancDu nuageLes gouttes de rosée aux feuillesDiamantsLe sourire d’une amie et ses yeuxEmbués La vie l’emportera sur l’ombre,Ses fusils.La vie, dans nos mains réunies,Nos chantsDans les poèmes que l’on ditAux enfantsDans les rondes et les dansesLégèresLa vie, dans nos cœurs meurtrisMais aimants La vie, debout dans la lumièreL’amour pour seule bannière.   MC Novembre 2015
Posté par Encre mauve à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2015

L'an Un

Le glas a résonnéLes anges ensanglantés pleurentLa brume s’entortille aux arbres de la villeLe soleil pâle s’endortDans des draperies mauvesLes trottoirs se font chapelles ardentes. La mitraille a parléEt réveillé le parfum de la peurLes hommes  cherchent à se réchaufferLeurs étreintes mouilléesLes apaisent trop peuIls sanglotent en leurs songes Le peuple est prêtà accepter, il tend les mains, vaincuEt se laisse enfermer dans des lois scélératesL’ennemi n’est pas làOù il fait mine d’êtreIl avance masqué, le roi des mascarades... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2015

L'or en berne

L’or en berne aux branches du bouleauSes écailles blanches et noires,Sur fond de ciel plombéQuelques feuilles en tapis mité.Danse lente des branches sous le vent de novembre. Le chat dort enroulé. Baille et se rendort.Rien ne peut arriver, ni de bon, ni de mal.Confiance.Un jour comme les autres.L’automne. Sa nostalgie en toile de fond. Le rêve de la nuit en superpositionTrois bougies éclairéesLe buste d’un bouddhaLe danger écartéL’espace et le temps restitués. S’abandonner à peindre comme ultime refuge.Comme lieu de tout sens... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2015

La Marseillaise jouée à Notre Dame...

La Marseillaise à Notre Dame…Je viens de l’apprendre.Je me souviens, adolescente, que mes parents nous avaient emmené, mes sœurs et moi, assister au spectacle des chœurs de l’armée rouge qui se produisaient à Lyon. Ce devait être dans les années 70. Mes parents étaient communistes et peu fortunés. Cette sortie était donc un événement.Les chœurs ont démarré le spectacle en chantant les hymnes nationaux. Tout le monde s’est levé. Moi pas.Je ne comprenais déjà pas que l’on puisse se lever pour célébrer ce qui fait l’identité d’un... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2015

Sur ce trottoir là

L’âme sidérée, pas de larmes à pleurer. La source est tarie depuis trop longtemps. Depuis Charlie, dans mon cœur, je me suis assise sur le trottoir d’à côté. Sur ce trottoir là, on peut boire un verre de vin au dernier soleil d’automne, embrasser son amoureux dans un éclat de rire, échanger des sourires avec ses voisins.Sur ce trottoir là, on écoute de la musique qui parle de la vie des hommes lorsque les hommes fraternisent pour bâtir des ponts entre hier et demain.Sur ce trottoir là, les enfants font des rondes en riant aux... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 novembre 2015

Le cri, la vie

Les mots.Etonnant voyage.Les mots. La voix.Celle qui les porte.La porte. Le mur.Le son.Ses ondes en partageSur le souffle du ventLe vent sur la toileToile du vie ventLe vent vivantLe souffleA l’âme intimeIntimant l’avancéeVers l’à-venirAvènement du sonFris-son sur la matièreRires des entrailles de feuLa lave ardente consume consommeLes cris, l’écritAssume assommeRésume résonneLe cri, la vieLa vie se va, s’en vientMarée cage,La lune au mitan du cielAspire les eaux de marsRespire l’hommeLe souffle courtCourt et court à perdre... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2015

Marche dans les champs

Marche dans les champsMarche dans le sangHarassé,La tristesse en ciseaux qui déchiquète l’âmeEt l’horreur en voile sombre sur tout espoir d’espoir. Cris et hurlementsCorps gisant sur le flancTranspercéFleurs de mitraille, tristes coquelicotsFragiles pétales au ciel envolés Danse dans le ventDanse, Shiva, danseDans l’œuf de lumière grandit l’enfantA ses yeux d’or clair une larme perle Ventre rêve puissantShakti, ventre rayonnantLa mémoire de la terre s’endiamanteDes perles de rubis en parure Eternel présentSpirale du vivantLa... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 novembre 2015

Autre

Que sait du soleilEn sa nuit sombreL’étoile de mer ?Sur le sablePoséUn reflet. Que sait de l’air purAu profond de la terreLe ver ?Entre deux brins d’herbeUne plumeOubliée. Que sait du grand largeLa racine noueuseDu pin ?Au flancDu bateauLe clapot. Que sais-tu de moiSi la colère et la rancœurEnserrent ton cœur ?Sur le tainDu miroirTon regard tremblé. Que sais-je de toiSi la peur de l’abandonLigote ma joie ?Au salonÉclotUne fleur de lys.   MC mars 2015
Posté par Encre mauve à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]