16 novembre 2015

Sur ce trottoir là

L’âme sidérée, pas de larmes à pleurer. La source est tarie depuis trop longtemps. Depuis Charlie, dans mon cœur, je me suis assise sur le trottoir d’à côté. Sur ce trottoir là, on peut boire un verre de vin au dernier soleil d’automne, embrasser son amoureux dans un éclat de rire, échanger des sourires avec ses voisins.Sur ce trottoir là, on écoute de la musique qui parle de la vie des hommes lorsque les hommes fraternisent pour bâtir des ponts entre hier et demain.Sur ce trottoir là, les enfants font des rondes en riant aux... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 novembre 2015

Le cri, la vie

Les mots.Etonnant voyage.Les mots. La voix.Celle qui les porte.La porte. Le mur.Le son.Ses ondes en partageSur le souffle du ventLe vent sur la toileToile du vie ventLe vent vivantLe souffleA l’âme intimeIntimant l’avancéeVers l’à-venirAvènement du sonFris-son sur la matièreRires des entrailles de feuLa lave ardente consume consommeLes cris, l’écritAssume assommeRésume résonneLe cri, la vieLa vie se va, s’en vientMarée cage,La lune au mitan du cielAspire les eaux de marsRespire l’hommeLe souffle courtCourt et court à perdre... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2015

Marche dans les champs

Marche dans les champsMarche dans le sangHarassé,La tristesse en ciseaux qui déchiquète l’âmeEt l’horreur en voile sombre sur tout espoir d’espoir. Cris et hurlementsCorps gisant sur le flancTranspercéFleurs de mitraille, tristes coquelicotsFragiles pétales au ciel envolés Danse dans le ventDanse, Shiva, danseDans l’œuf de lumière grandit l’enfantA ses yeux d’or clair une larme perle Ventre rêve puissantShakti, ventre rayonnantLa mémoire de la terre s’endiamanteDes perles de rubis en parure Eternel présentSpirale du vivantLa... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 novembre 2015

Autre

Que sait du soleilEn sa nuit sombreL’étoile de mer ?Sur le sablePoséUn reflet. Que sait de l’air purAu profond de la terreLe ver ?Entre deux brins d’herbeUne plumeOubliée. Que sait du grand largeLa racine noueuseDu pin ?Au flancDu bateauLe clapot. Que sais-tu de moiSi la colère et la rancœurEnserrent ton cœur ?Sur le tainDu miroirTon regard tremblé. Que sais-je de toiSi la peur de l’abandonLigote ma joie ?Au salonÉclotUne fleur de lys.   MC mars 2015
Posté par Encre mauve à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 novembre 2015

Vagues à l'âme

La mer envoléeAu ciel léger,Pur et limpide,A enlacé le vide. Mur-mures du silence…Sombres présencesDu passé. Déchirante, ton absenceEn nos dansesTeinte de flammeMes vagues à l’âme. Il ne reste de toiQue des lambeaux de joieRouillée.     M.C 2015 Poésie écrite à partir d'une photographie de Christian Jeannot, dans le cadre d'un appel à écriture lancé par la maison de la Poésie de Saint Quentin en Yvelines. Cette poésie a été retenue pour accompagner la photographie en illustration. KiosQ | Sortir à... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2015

L'homme de la lumière

La mousse a envahi les dalles de l'allée. Mousse verte, drue, douce comme toute mousse. Un voile de tendresse à l’orée de l’hiver. Un clin d’œil au printemps au mitan de l’automne. L’été de la Saint Martin arrondit encore le pays. L’homme s’est levé tôt ce matin. La maison sommeille en paix dans l’entortillé des draps. Pas un bruit. Ce calme d’avant l’agitation du jour... Son appareil photo en bandoulière, il va ses chemins. De vagues tracés de terre arpentés tant et tant. Il va recueillir la rosée de la nuit et l’inouï du jour. ... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 11:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 novembre 2015

Ne reviens pas, grand-père

Tu es revenu, grand père de ce front de l’opprobre, de ces tranchées visqueuses où sont morts tant de frères.La mèche sur ton front est devenue plus grise.Ton visage s’est barré de deux rides fines.Tu étais maigre et sec.Ta bouche fine, jamais ne laissa passer une plainte ou un regret.La nuit en tes cauchemars, tu sanglotais muet. Tu es revenu, grand-père et tu as su aimer, afin que la vie gagne et repousse l’obscur et le laid côtoyés.Cette terre, de sang gorgée, là-bas, si loin de ton Ardèche, tu t’es mis à la travailler, ici,... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
10 novembre 2015

Les clés, suite et fin

Pour la dernière fois, la truite leur parla et leur dit : « il faut remonter le ruisseau jusqu’à sa source, là, vous trouverez une grotte. Vous vous faufilerez sur un des côtés, et marcherez quelques temps le long d’un boyau qui descend assez abruptement dans la terre. Au fond du boyau, s’ouvrira une salle immense. C’est là qu’est le minerai de piairessakré. Vous prélèverez la quantité exacte que le forgeron vous a prescrite. Vous chargerez vos sacs sur vos dos. Et vous pourrez repartir. N’oubliez pas de garder une pincée à... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2015

C'est l'instant

  C’est l’instant où l’obscur étireLa nuit en son velours indigoPâles lueurs les étoilesTraversent le voilePrésences silencieusesAu mitan de mes songesUne âme flotte, brume incertaineAux limbes de ma mémoire Etais-tu là ? Ou était-ce en rêveCe regard vert plongé en moi ?L’estompe tremblée de ta présenceCreuse le lit, froisse les draps.Mes mains encore chaudesTissent dans l’espaceLe souvenir des tiennes. Le silence se refermeComme l’eau de l’étangSur la pierre de ma joieEnfouie, enfuie, avec toi.C’est l’instant où... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2015

Derviches

"White Spirit" de Shoof et l'ensemble Al Nabolsy au musée du quai Branlyhttp://concert.arte.tv S’élèvent les notes rauques au silence bleu de cette nuit profonde, les cœurs suspendus vers l’orient éternel.Ecoute en don de soi.Chant mélopée.La voix psalmodie sa prière louange, chant des profondeur; mains en offrande, les hommes corolle laissent la mélodie pénétrer leur être.En eux le son devient silence.Les bras s’offrent, main droite vers le ciel.L’homme entre en son cercle, corolle blanche en giration.Envol de sa robe, fleur... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,