Mes réflexions sur l'économie, la société car les deux sont indissociables

16 janvier 2019

Carnet de doléances

Voici la liste de doléances que je déposerai en mairie d’ici la fin de ce mois de janvier 2019 : L’établissement du principe de Référendum d’initiative populaire (RIC). La nomination d’une Constituante chargée d’élaborer les fondations d’une République nouvelle, la 6ème. L'interdiction de cumul des mandats et l'impossibilité de faire carrière en politique La protection effective des fragiles de nos sociétés: femmes, enfants, handicapés, malades, personnes âgées, réfugiés et migrants pour ce qui est des humains, des animaux... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2019

Baisser la dépense publique

Nous y voilà: "Nous ne pouvons, quoi qu'il en soit, poursuivre les baisses d'impôt sans baisser le niveau global de notre dépense publique. Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaires à faire ? Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ? À l'inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ?" Réduire le niveau de la dépense publique: doxa libérale (merci monsieur Milton Friedmann) s'il en est. Il récite bien ce qu'il a... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2019

Baisser les impôts

Et bien voilà: c'est clair. Il nous est demandé noir sur blanc: " Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ? " Si vous répondez celui-ci ou celui-là, vous tombez dans le panneau. Car derrière il y a nécessairement la démolition progressive de telle ou telle fonction publique. Envie de crever aux urgences? chez vous? (vous avez les moyens de vous offrir des soins privés?) Envie de voir vos enfants dans des classes surchargées?(vous avez les moyens de les mettre dans des écoles privées?) Envie de voir vos dossiers traités... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 décembre 2018

Je rêve de coquelicots

Pendant des décennies et de manière plus intense lors de mes dernières années d'enseignement de l'économie, j'ai entendu élèves et étudiants s'insurger contre l'État, ce « voleur qui s'en met plein les poches ». Quand je demandais « c'est quoi l'État pour vous ? », c'était « celui qui nous prend des impôts, des taxes », jamais : « celui qui nous permet d'avoir accès gratuitement aux études, de se voir rembourser les soins de santé, d'avoir recours gratuitement à la justice en cas de... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2018

Les géants aux pieds d'argile

Le journaliste écrit, en plein bilan des conséquences sur la consommation du mouvement des Gilets Jaunes: "Les commerçants ont d’ores et déjà subi samedi une baisse de chiffre d’affaires comprise entre 20 % et 50%, voire près de 75 % pour certaines enseignes. " Appeler commerçant les enseignes telles que Leclerc et autres qu'on sort (à l'attention des puristes, la faute est volontaire) est conforme à la définition du code de commerce. Cependant entre le commerçant, le petit, et la grande enseigne manipulée par les appétits... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2018

La peur du rouge

Au temps de la guerre froide entre les deux grands blocs, américain et soviétique, les américains ont matraqué leur population et toutes les populations sur lesquelles ils avaient une emprise (financière la plupart du temps) de slogans agitant l’épouvantail de la peur du rouge.Je ne les ai jamais connus ces slogans: mes parents étaient communistes! Eh oui, souvent, les gens modestes, c’était le cas, ceux qui n’avaient pas grand chose à perdre, et puis aussi certains intellectuels ou artistes avaient des sympathies pour l’idéal... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 11:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 septembre 2018

Pour s'envoyer en l'air, mieux vaut prendre son temps...

Comment se fixent les prix dans le régime dictatorial libéral ou comment les algorithmes font la pluie et le beau temps, selon qu'il s'agit du client ou du vendeur : exemple Air France. Une amie me demande de l'aider à acheter un billet d'avion en ligne. Départ le mardi. Retour le jeudi de la même semaine. Pour, disons, Bucarest. Voyage éclair incontournable. L'aller, prix raisonnable autour de 80 €. Le retour....340€ aux heures qui lui conviendraient. Une idée me vient. Je la déconnecte de son compte Air France (elle a un compte... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2018

Epi Voilà!

Depuis le début de l'été, je suis membre de l'épicerie collaborative et solidaire de Maurepas, l'Epivoilà.Ce matin, je m'étais inscrite pour aller récupérer les commandes faites pour le stock de l'épicerie et pour les membres de cette épicerie.Je me suis donc rendue en compagnie d'un membre plus ancien au lieu de livraison où nous recevons des produits directement d'un collectif de producteurs du Perche.Chemin faisant, nous faisons connaissance. Il s'avère que son fils vient d'entrer en licence d'Economie Gestion à la fac de Saint... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2016

Cinquante nuances de bleu...

Sous toutes les latitudes et depuis que l’homo est devenu sapiens, la structure du cerveau est identique pour chaque être humain. C’est ce que nous apprennent les neurosciences.Ainsi, a-t-on découvert que le cerveau est découpé en zones, découpage plus ou moins plastique, mais identifiable à coup sûr chez chacun. Ces zones sont spécialisées dans des tâches différentes. Le lobe occipital par exemple est activé lorsque nous nous remémorons des images ou bien que nous les imaginons. Lorsque nous nous adonnons à des processus cognitifs... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 février 2016

Anesthésie générale, merci de continuer à dormir

Attention mesdames et messieurs, dans peu de temps, votre cerveau vous sera définitivement prélevé ; vous pourrez tranquillement vous réveiller dans un monde que vous n’avez pas vu se profiler.Certaines Cassandre s’étaient pourtant échinées à tirer la sonnette d’alarme de différentes manières, les seins nus, en chantant, en écrivant, en peignant, en démontrant.Elles n’étaient pas assez sexy sans doute. Ou bien leurs arguments. Ou bien les deux? Moins sexy assurément que les people qui tiennent le haut du pavé.Au fait le haut du... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,