18 mars 2016

Rendez-vous manqué

Il m’avait dit, retrouve moi au bout du chemin creux, nous irons dans la plaine assister au coucher du soleil. Il était très sensible à la course des astres. Il savait lire le ciel et placer les constellations. Il observait les phases de la lune à laquelle il reliait secrètement la sexualité des femmes qui l'intriguait depuis sa toute jeune adolescence. La périodicité des rythmes féminins exerçait sur lui une fascination peu commune. Rien ne l'émeuvait plus qu'une toute jeune fille, une promesse de femme ou une femme enceinte, une... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2016

L'instant silence

Ce fut un instant silence. Ou bien peut-être deux.Tout semblait suspendu dans l’instant, le temps ramassé sur lui-même comme s’il n’avait jamais existé.De l’écorce des arbres au moindre brin d’herbe, tout était inondé d’une radiance étrange. Chaque endroit de l’espace semblait habité de cette vibration, de cette intensité d’être. Tout était être. Tout était présence. Sans insistance. Et je n’étais plus. J’avais disparu, tout en étant bien là, absorbée par l’étrange spectacle qui s’offrait.Je n'étais plus. Mes pensées s'étaient... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mars 2016

Naissance

De mes mains nues j’ai déchiré la pierre où reposait l’enfant.Il attendait, patient. Je l’ai porté longtemps dans mes entrailles sombres.Il buvait mon sang. Les arbres, silhouettes ployées sous les assauts du ventMe suppliaient. L’espérance en larme, sur les trottoirs sans fin, une ombreMarchait. Elle a marché longtemps, les pieds souvent en sangSur les chemins Le sol était rempli d’ornières et d’entailles profondesLa pluie, son chagrin Le ciel s’ouvrait de tristesse,  ses nuages et ses ventsHurlaient . J’ai laissé mes... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 mars 2016

Elle avait posé sa tête

https://www.youtube.com/watch?v=pEB_3cxzKv8 Elle avait posé sa tête sur les touches jaunies Du piano silencieux C’était jour de grand calme Au dehors dans le soir chuchotaient des mésanges L’artiste était parti et c’était bien ainsi. S’il s’était contenté de jouer et de marier les mots C’eût été tendres instants et danses délicieuses Mais il criait aussi et menaçait souvent Semeur de tempêtes et de déchaînements. Il n’avait pas compris que le doux de la main S’oublie lorsque la voix se lève. Après lui, le piano était... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2016

Saisir l’insaisissable.

Un jour, c’était en montagne, un torrent, une prairie, quelques fleurs, un air pur comme il se trouve là, loin de nos villes embuées de gris, et puis les hautes cimes encore poudrées de neige. Le silence s'émaillait des cris aigus des marmottes et des aigles. Un silence, le silence, le vrai, celui dans lequel se dissolvent les pensées et les préoccupations.Une chevelure blanche s’accrocha aux rochers, s’effilochant en traits, s’étirant dans le bleu et puis disparaissant en petits pointillés et sans cesse renaissant en gros rouleaux... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
21 décembre 2015

Petite fille

Derniers feux du couchantUn grand embrasement...La nuit était venue,de velours bleu vêtue Sur son front accrochée,brillait la voie lactéeAux branches du bouleau,lumière des gouttes d’eau Le froid et le silence,Le creux de ton absence,Tout était immobile,L’instant palpitait, fragile Là haut vêtue de voiles,Au grand ciel ton étoilePetite fille enfuieà l’orée de sa vie.   MC Décembre 2015
Posté par Encre mauve à 10:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 novembre 2015

Vagues à l'âme

La mer envoléeAu ciel léger,Pur et limpide,A enlacé le vide. Mur-mures du silence…Sombres présencesDu passé. Déchirante, ton absenceEn nos dansesTeinte de flammeMes vagues à l’âme. Il ne reste de toiQue des lambeaux de joieRouillée.     M.C 2015 Poésie écrite à partir d'une photographie de Christian Jeannot, dans le cadre d'un appel à écriture lancé par la maison de la Poésie de Saint Quentin en Yvelines. Cette poésie a été retenue pour accompagner la photographie en illustration. KiosQ | Sortir à... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2015

PS I love you

 Je viens de visionner de nouveau ce film pétri de bons sentiments comme seuls les américains sont capables de les réaliser.Un homme, amoureux de sa femme, laisse pour elle des lettres qu'elle découvrira après sa mort à lui; elles contiennent des indications de voyage. Son but:  l’aider à reconstruire une vie et un amour. Ceci sur fond de musique irlandaise et de magnifiques paysages.Un mélo?Sans doute. Je n’y connais rien. Je ne suis pas cinéphile.Je l’ai visionné dans tes bras. Tu l’avais choisi parmi la centaine de films... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 octobre 2015

Bleu de prusse

Tu ne reviendras pas. Je sais. Tu es parti. Tu étais parti avant que d'arriver.Je le savais mais j'ai voulu rêver. Ca ne coûte rien de rêver.On laisse sur l'oreiller un peu de poussière de nuage, une caresse d'étoile, de la poudre de comète. Au matin, on maquille son coeur, on accroche des ailes à ses chevilles, on enrubanne son sourire et on s'enveloppe de la moire de son rêve pour traverser le jour.Un jour et puis un jour encore à attendre ta main, à attendre ta voix, à attendre ton rire et ses éclats.Les jours tissent une... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 octobre 2015

Voir ou ne plus voir, telle fut ma question...

Un jour, les lignes horizontales et les lignes verticales sont devenues pour moi des vagues. J’aime les vagues, leur couleur qui se plombe à l’orée de l’orage, l’émeraude pastel lorsqu’elles déferlent au rivage, ces dentelles d’écume dont elles s’enveloppent, le fracas de leur chute à l’assaut des rochers, la caresse douce dans leurs étreintes avec le sable, leur puissance dans les tempêtes et leur tendre étreinte les jours de beau soleil. J'aime ces enroulements majestueux dans lesquels les surfeurs dansent à perdre haleine.... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,