DSC02206

Facebook m'a suggéré d'aimer je ne sais plus quelle page proposant de s'inscrire à une conférence d'un "éveillé".
[Un bref calcul en passant: 130€ pour 8 heures de séminaire, repas et hébergement non compris évidemment. À raison de 30 personnes présentes, car le monsieur est connu, ça fait tout de même: 3900€ pour 8 heures (4 le samedi et 4 le dimanche) soit 487,5 de l'heure. On enlève les charges, impôts et autres prélevements, disons 50% cela fait 243€ de l'heure. Et même si on retire 75% il reste 121€ de l'heure, soit 975 € pour le week end. Jamais reçu autant pour mes prestations moi!!! Et entendons nous bien, je ne suis pas jalouse: j'ai pris l'habitude de n''avoir envie que de ce que mes revenus me permettaient de m'offrir]

Je ne remets pas en cause son éveil. Quoique. Par curiosité, je suis allée voir le site du dit éveillé.
Et je suis tombée en arrêt devant une photo dans laquelle il apparaît (oui, c'est "il" mais ça pourrait être "elle"), entouré de personnes aux sourires radieux, aux yeux remplis de lumière, tournées vers lui avec une bienveillance et une confiance qui m'ont paru sincères et totales.

Et là, déclic.
Je me suis demandée comment se comporteraient ces personnes envers cet homme si elles ne savaient rien de cet éveil. Rien de rien.

Je crois bien que je connais la réponse à ma question: elles passeraient à côté sans le regarder. Nous sommes dans un monde dans lequel sans carte de visite, sans réseau nous ne sommes rien. La plupart d'entre nous ne prennent pas le temps d'écouter, de regarder. Et tant d'entre nous ont besoin d'un guide, d'un maître à penser, courant de guide en guide, buvant ses paroles.
Les avez-vous écoutées ces paroles? Ce sont toujours et encore les mêmes. À un point que chacun devient la caricature de l'autre. C'est comme une rengaine qui se répèterait d'écho en écho, répercutée au hasard des rencontres; mais qui a dit que l'écho est intelligent? Qui?
Soupe insipide pour âmes assoiffées de sens, pour âmes en peine, en véritable peine la plupart du temps. Seules, si seules bien souvent. Et qui repartent avec le sentiment d'avoir vécu un moment exceptionnel. Sans pour autant modifier quoi que ce soit dans leur propre existence.
Quel leurre!
Quel miroir aux alouettes!
Quel marché juteux!
Quel dévoiement de l'authentique creusement, questionnement inhérent à l'homme!
S'ils sont maîtres en quelque chose c'est bien en communication! Comme d'autres d'ailleurs!
Par contre, je connais une femme merveilleuse mais si discrète qu'elle ne remplit pas ses stages alors que d'autres expert.e.s en l'art de se "placer" (on parle de placement de produits) remplissent des salles.

 

Hier, à la supérette à 200 mètres de la maison où je vais m'approvisionner en croquettes pour mes trois chipies*, j'échangeais quelques mots avec la gérante/caissière.
Et là, entre deux articles, elle me parle de sa grand-mère, de son arrière grand-mère qui lui a passé tous ses dons en mourant. Une grande dame me dit-elle.

Je l'interroge sur ses dons. Elle soigne, elle voit, elle aide. Gratuitement bien sûr. Guérir quand on a reçu le don, on ne peut le faire que gratuitement. Tous les guérisseurs authentiques le disent.
Elle, elle travaille et elle travaille dur. Avec le sourire. Elle ne fait pas de satsang. Elle se coltine avec la réalité du quotidien. Elle accueille des jeunes de bac pro en stage et elle tient à coeur de les former; j'en ai été témoin à plusieurs reprises (ce qui n'est pas le cas de tous les employeurs qui prennent des stagiaires).
Et elle porte son don dont elle se passerait bien et dont en tout cas elle ne fait pas commerce.

Alors, de l'éveillé que l'on va écouter avec un sourire béat et de la caissière qu'on ne voit même pas, parce qu'elle est caissière et qu'on ne peut pas imaginer qu'une caissière puisse avoir un don, je sais qui je choisis.

 

Encre Mauve 2 septembre 2018

 

 

* les trois chipies sont trois chattes chez qui je vis comme la plupart de ceux qui sont les humains de chats.