28577671_10215469188345445_1332518418242338816_o(1)

Petite conversation avec ma soeur hilare qui venait d'écouter les actus et d'entendre que quelqu'un organisait des stages- payants bien sûr- pour apprendre aux gens à aller se connecter à des arbres.
Il faut dire que ma soeur n'a pas empilé comme moi stage sur stage et qu'elle a encore une fraîcheur que je n'ai plus -même si elle non plus n'est plus une perdrix de l'année :D
Adoncques elle me suggérait d'organiser des stages, vu tout ce que je sais faire et comme ce serait payant les gens viendraient.
Car en fait, le fait de payer semble une garantie du sérieux de la personne. Il suffit de regarder autour de soi le nombre de gourous auto-proclamés et de voir la foule des groupies quêter un regard, un sourire et plus si affinités pour s'en convaincre.
Cherchez bien, vous trouverez des medium qui font payer des stages d'initiation à recevoir les messages des quatrièmes, cinquièmes dimensions et à purifier le monde et qui vivent de cela, des communicants qui vous apprennent à communiquer et qui en font leur font de commerce, des chamans des temps modernes, etc.
Tout le monde cherche LE maître.
Par peur sans doute d'avancer sans filets, par peur peut-être d'aller plonger dans ses noirceurs et ses ombres, seul.e.s.?
Par besoin aussi d'émerveillement?
Je ne sais pas.
Ce que je sais, c'est que cela semble être une constante de l'humain. J'ai appris hier de la part d'une personne qui a été très proche d'un vénéré sage adoubé par Alice Bailey qu'il y avait eu beaucoup de suicides autour de lui; lorsque les "disciples" étaient brutalement lâchés par quelqu'un qui refusait d'être idôlatré. Il y en a eu d'autres autour d'un disciple d'un autre sage d'Inde qui n'avait pas nécessairement l'envergure du précédent. Je l'ai appris également récemment.
Ces suicides me confortent dans cette idée que l'homme a besoin d'adorer, et quand ce n'est pas le veau d'or d'il y a plus de 2000 ans ou le veau d'or dont les temples s'appellent centres commerciaux, cela prend la forme en apparence plus noble de maître à penser du prêt à penser, à croire du prêt à croire.
Je ne parle pas de spiritualité. La spiritualité, culture du jamais acquis, du creusement dans l'intime de soi sans grande démonstration verbale ou ostentatoire, seul.e, ou avec d'autres d'ailleurs, qui acceptent de se dépouiller de toute certitude pour avancer vers la découverte de l'encore jamais découvert, du nouveau, de l'inédit, hors de toute mode, dans la profondeur décapée de toute croyance.
Ainsi, je propose, puisque je ne suis pas un maître bien qu'ayant exercé la fonction de professeur pendant plus de quarante ans, de venir marcher en silence dans le coin des yvelines ou je vis.
C'est gratuit. Il n'y a pas d'enseignement. Pas d'initiation. Pas de frissons extatiques. Juste des pas à poser en étant présent aux chants des oiseaux, au murmure du vent dans les feuilles, à l'éclosion des bourgeons. Ensemble. Plutôt que seul.
Pour la joie.

Encre Mauve 2 avril 2018

Ps: pour me rejoindre et marcher en silence: https://www.facebook.com/groups/331903530228778/