autruche

Il y a tant de choses choquantes à partager que j'hésite à le faire, ayant peur de lasser.
Et pourtant il faut bien savoir ce qui se passe au beau milieu du silence assourdissant de nos préoccupations, de nos medias, de nos soirées au spectacle, de nos conférences de développement personnel, de rencontres avec des éveillés auto-proclamés, de nos divertissements, de nos projets...
Enfin, je crois que ce serait bien que l'on sache pour que l'on s'interroge à des alternatives.

Sur le mur d'une amie hier- sur le mur, c'est à dire, sur facebook, bien sûr!-un de ses contacts m'a affirmé que le libéralisme était le seul système qui avait fait ses preuves.
Je lui ai demandé s'il pouvait encore dormir en paix quand 90% de la planète est au service des 10% restants, dans des conditions qui ne sont plus des conditions de vie mais de survie.
Il n'a rien répondu.
Ce silence est glaçant.
Glacial.

Et qu'on ne me dise plus que ces 10% il faudrait leur baiser les mains, parce que sans eux il n'y aurait pas de travail, donc pas d'argent pour satisfaire tous les besoins qu'ils ont semés dans nos têtes.

Qu'on ne me dise pas non plus que les vietnamiens ont de la chance de fabriquer nos vêtements pour trois fois rien, parce que sinon ils seraient encore plus pauvres.
Cela me glace.
Parce que c'est faux.
Parce que c'est d'un manque d'imagination épouvantable.
Parce que s'il y a une chose qui a été réussie dans cette entreprise de laminage des consciences c'est la destruction du rêve d'une humanité solidaire, unie, pacifiée, heureuse.

IL FAUT que l'on sache ce qui se passe en France.
Ici c'est en fac de droit. Là, à Montpellier des étudiants qui exprimaient leur refus ont été tabassés par des hommes tout encagoulés de noir. Violemment. Avec la bénédiction du doyen de l'université qui s'en est félicité.
Fac de droit: là où on apprend le respect des lois.
Et entre autres, le droit de s'exprimer: préambule de notre Constitution, article 11: "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi."
Informez vous: il n'y a eu aucun abus de la part des étudiants qui ont été tabassés par ces milices privées commanditées par....à vous de compléter les points de suspension.

Et il est temps de désirer pour nous, pour nos enfants, nos petits enfants, un autre monde, une autre vision de l'humanité. Et de poser des actes. Chacun à sa mesure. Là où il est. Et cela peut commencer par sourire aux autres. Tous les autres.

Les autruches, dit-on, mettent la tête dans le sable, pour ne pas voir la réalité ou quand elles ont peur; pendant ce temps, elles se préoccupent peu de ce qui se passent au niveau de leur arrière train...
Vous n'aimeriez pas être une autruche n'est-ce pas?

Encre Mauve 24 mars 2018

Ps: la photo a été empruntée là: http://www.taptoula.com/pourquoi-les-autruches-plantent-leur-tete-dans-le-sable/
Pps: Ce n'est pas vrai que les autruches se mettent la tête dans le sable, mais c'était plus commode pour la licence poétique!