28821722_10215454639261727_1173036157_o

Ils s’assoient ; la foule est nombreuse, assise un peu plus bas. La foule écoute le message de l’éveillé.e…et l’éveillé.e explique comment vivre. Avec humour, avec sérieux ou dogmatisme.
La foule a payé pour écouter le message, bien sûr.
Souvent beaucoup de bon sens dans ces mots. Souvent. Pas tout le temps, mais peu importe.
L’éveillé.e, sage des temps modernes, va rentrer à son hôtel ou rentrer chez lui. La foule va rentrer chez elle, retrouver son quotidien, se demandant comment concrètement elle va mettre en œuvre les sages conseils.

Et moi, qui ne suis jamais allée écouter ces éveillé.e.s de notre temps, je les ai tout de même écouté.e.s sur youtube, pour me faire une idée.
Entendons nous : je ne suis pas jalouse, je n’ai jamais envié qui que ce soit pour son statut social, son compte en banque, ses talents, son savoir faire, sa maison, sa voiture. J’ai la chance d’avoir été dotée de la capacité de me satisfaire de ce que j’ai, de ce que j’ai acquis et d’avoir appris à désirer ce que mon revenu seul me permettait d’acquérir (sans avoir à dépendre de qui que ce soit). Donc, je n’ai aucune espère de jalousie envers ces éveillé.e.s.

Par contre, et m’arrive cette phrase de la sagesse des peuples, qui n’est pas nécessairement raccord avec celle des sages, « les conseilleurs ne sont pas les payeurs ».
Et je me demande donc ce qu’il adviendrait de cette belle sagesse dans l’exercice de métiers plus communs, dirions nous, comme hôtes de caisse, surveillants pénitentiaires, infirmiers, employés chez Amazon, enseignants.

Pour parler de ce que je connais bien, l’enseignement, je peux témoigner de la dégringolade intérieure vertigineuse voire des démissions rapides de ces remplaçants venus du privé – au chômage mais cherchant un emploi, ce qui était tout à leur honneur, et se disant que ça allait être facile….

Alors voilà, après avoir passé près de quarante ans devant une classe, je suis capable d’écouter avec intérêt les éveillé.e.s en question mais je reste convaincue que leur discours est théorique. Tant qu’ils ne m’auront pas démontré qu’ils sont capables de mettre en œuvre leur « sagesse » dans l’exercice d’un métier parfois ingrat, souvent difficile.
Bien entendu, je ne parle pas de tous les vivants qui ne font pas commerce de leur sagesse...

Encre Mauve 7 mars 2018