marguerite_anna

henriette

Femmes de mes lignées
Ancêtres bien aimées
Ardéchoises aux yeux de jais
Lyonnaises à l’allure décidée,
Je vous ai vues un jour
Parées de beaux atours
Au bras de votre amour
L’épousant pour toujours

Femmes de mes lignées
Ancêtres bien aimées
Je vous ai vues danser
Des rondes endiablées,
Votre rire a sonné
Revenant du passé,
Votre joie a fusé
Parfumant les années

Femmes de mes lignées
Ancêtres bien aimées
Sous des draps empesés
Je vous ai devinées,
Par l’homme pénétrées,
De son désir armé
En vos corps désarmés.

Femmes de mes lignées
Ancêtres bien aimées
J’ai vu vos ventres ronds
Pleins de vos communions
J’ai vu vos pas plus lourds
Votre souffle plus court
J’ai vu vos mains tisser
Un petit nid douillet.

Femmes de mes lignées
Ancêtres bien aimées,
Traversées par la vie,
J’ai entendu vos cris,
Hurlements lancinants
Venant du fond des temps
J’ai vu vos cœurs saignants,
Le crâne de l’enfant.

Femmes de mes lignées
Ancêtres bien aimées
Vos mamelles gorgées
Et d’amour et de lait
Je les ai vues aussi
Et l’enfant tout petit.
J’ai entendu vos chants
Le soir, en le couchant.

Femmes de mes lignées
Ancêtres bien aimées,
En une ronde de fées
Vous m’avez précédée.
Je vous porte en mon sein
Vers d’autres lendemains.
Je porte un peu plus loin
Vos espoirs et vos soins.

Femmes de mes lignées
Ancêtres bien aimées,
Vous n’aurez pas donné en vain
La vie jusqu’à mes mains.
Je dessinerai pour vous des paysages
Aux couleurs d’arc en ciel, des visages
Aux yeux rieurs, des anges
Lumineux, des fleurs étranges.

Femmes de mes lignées
Ancêtres bien aimées,
Dans mon cœur installées,
Vous pouvez respirer
À nouveau : votre vie prolongée
En la mienne a gagné
Sur les forces d’obscurité
Qui vous croyaient oubliées.

 

MC 8 mars 2014