passé présentS’entrelacent aux images blanchies
D’un mariage lointain
La voix fraîche et sonore d’un délicieux cousin
Et le pas sautillant de la belle aux cheveux d’or
Qu’enfants nous admirions.
Le passé se révèle
Au détour du présent
Ceux qu’on croyait absents
Se souviennent de nous
Ils languissaient, c’est tout
Dans les limbes du temps.
S’écrit l’histoire ancienne
Conjuguée au présent,
Entre valses de vienne
Et tangos renversants.
Les jours escamotés,
Des mois et des années.
Tout est superposé.
Dans un éclair soudain
D’éclatante lumière
S’envolent les années
Se dévoile le vrai
Et l’ultime beauté.
Qu’as-tu fait de ta vie ?
As-tu rempli ta coupe
Et poli ton miroir ?
L’heure est aux retrouvailles,
Pour clore les chapitres
Restés en suspension.
Embrasser encore un peu
Marcher dans les traces effacées
De ces ancêtres éteints
Se redire que l’on s’aimait
Ou que l’on s’aime encore, un peu
Et s’endormir en paix,
Le cœur rasséréné
Pour mille nuits de plus.

 

MC février 2016