12240238_1231151416898785_5708853750488843914_oSes yeux d’azur profond, et l’eau de sa tendresse
Il les porte enchâssés en gemmes de caresse
Pour elle, il a marché sur les chemins du monde
Pour elle, il est allé sur les hautes montagnes

Là où l’air est si pur que le regard se perd
Là où silencieux, planent les grands oiseaux
Là où les mots s’envolent et libèrent l’esprit
Là où les rochers roux se dressent et trouent le ciel

Il a cueilli pour elle des ancolies sauvages
A peine dépliées sous le soleil de mai
Il a caressé, tendre, leur robe de satin
Comme sa peau à elle, au tout petit matin

Il a rejoint ce lieu où s’étale le bleu
Il a vu le grand sage tout au sommet des roches
Le temps s’est arrêté aux portes de ce lieu
Tant la paix était là et se laissait toucher.

 

MC Novembre 2015

Photo réalisée et prêtée Par Alain Autechaud