feuilles_gouttes_bleuesDans la douceur d’un soir d’automne
Ils sont tombés sous le vent                                 
Le vent de la mitraille
Frêles feuilles au printemps de leur vie

Dans la douceur d’un soir d’automne
Leur sève vive et leur sang
Ont regagné la terre
A jamais dans un cri de détresse

Dans la douceur d’un soir d’automne
Ils dansaient ou ils fumaient,
Ils buvaient à la vie
Longuement, à bouche que veux-tu

Dans la douceur d’un soir d’automne
Le feu des armes a craché
Le venin de la haine
A répandu l’horreur dans Paris

Dans la douceur d’un soir d’automne
Un voile rouge est tombé
Sur la Seine alanguie
Les sirènes ont remplacé les rires

Dans la douceur d’un soir d’automne
Les larmes ont coulé amères
Celles des survivants
Devant l’insupportable violence

Dans la douceur d’un soir d’automne
Ont fleuri mille bougies
Sur les trottoirs des fleurs
Ont honoré ces vies fauchées

Dans la douceur d’un soir d’automne
Ils sont venus à pas lents
S’embrasser, se parler                               
Retisser le fil d’or de la vie                         

Dans la douceur d’un soir d’automne
Au ciel des étoiles pâles                             
Dans la nuit noire veillent
En silence sur la ville endormie.               

 

MC Novembre 2015