Empreintes à l'encre mauve

30 mars 2020

Il y avait un jardin...

Petite conversation entre sœurs ce matin. Grande nouvelle : ma sœur est dispensée d'aller travailler jusqu'à nouvel ordre, je suis rassurée. Nous avons évoqué nos souvenirs d'enfance : une maison, un grand jardin agrandi de celui des voisins : il n'y avait pas de clôture. Les groseilles mangées sur le groseillier, encore chaudes, avec ce petit goût acide qui agace les papilles ; les feuilles d'oseille chipées à même le sol ; les cerises, les pêches toutes cueillies sur les arbres. Le cognassier au fond du jardin : nous avions... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2020

La joie est l'air du monde nouveau

Les photos de Venise m’ont mise en joie. Vraiment.Ce matin, c’est vrai, j’ai la chance de vivre dans une maison et d’avoir un jardinet, ce matin, fenêtres ouvertes, j’entends la nature célébrer le printemps, dans cette jubilation qui fait remonter dans ma mémoire des souvenirs d’enfance. Ce temps où peu de voitures roulaient, où les individus prenaient le temps, où les vacances se prenaient au jardin -pour ceux qui avaient cette chance- ou bien dans des campings pour ceux qui avaient déjà une voiture. Ce temps où les soirées d’été,... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 12:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 février 2020

L'Île bleue

La femme qui marche est parfois fatiguée. Ou plutôt, elle se sent vidée de sa substance à descendre dans l'abîme du cœur des hommes, dans leurs petites combines, leur cinéma intérieur où, sur l'écran de leur conscience , défilent leurs préférences inavouées, inavouables et leurs profonds dégoûts, dans ces jeux de pouvoir et de vaine gloire qui maintiennent la terre dans sa stérilité. Elle se pose alors en un endroit d'elle seule connu. Au creux le plus intime de la forêt des fées, la belle Brocéliande, aux sommets triomphants des... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2019

Joie

    Je regarde mes photos sur facebook, la photo de couverture et ses quatre femmes, habillées de couleurs et de pétillance- on me dit que le mot pétillance n'existe pas, mais je m'en moque, savez-vous, j'ai gagné l'âge où l'on peut inventer des mots, se rire des règles (de toute façon, ça fait déjà des lustres que les règles on ne les a plus!), se moquer des compassés, des cons passant aussi, et des cons à venir pour faire bonne mesure- quatre femmes donc, gantées et chapeautées, maquillées qui plus est, et jubilantes... [Lire la suite]
Posté par Encre mauve à 14:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 avril 2019

Ce rien

S'asseoir en ce rience lieu sans territoiredéferlant de soidéferlant sur soià la lisièresur cette ligne de crêteombre icigrand soleil làSe tenirnula peau du dedans dehorscaressée tour à tourpar la pluie lustralelavée, baignée, baptiséeétreinte de lave ardenteà la croisée des mondesSe lever en ce rience lieu sans territoireracines dans l'obscurd'où monte sève brûlantedésir puissant.Percée.La LumièreAu commencement...Encre Mauve, le 29 avril 2019
Posté par Encre mauve à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]